Exil forcé pour les chrétiens du Sinaï

Publié le par Jean-Luc

Des centaines de chrétiens se sont enfuis de la ville d’El-Arich, située sur la péninsule du Sinaï, où l’État islamique (EI) menace d’exterminer la communauté chrétienne.

Trois chrétiens coptes ont été assassinés par l’État islamique (EI) du 20 au 23 février 2017. Après ces attaques, des centaines de chrétiens se sont enfuis de la ville d’El-Arich au nord du Sinaï, pour rejoindre la ville d’Ismaïlia qui est située à 120 kilomètres à l’est du Caire, en Egypte.

Le 23 février dernier, des militants de l’Etat islamique avaient envahi la maison de Kamel Youssef, un plombier chrétien, et l’avaient abattu devant sa famille. Deux jours auparavant, Saied Hakim avait été également abattu par des hommes masqués ; son fils avait été enlevé le même jour et brûlé vif.

Tous ces meurtres ont été perpétrés par des extrémistes de la « Province du Sinaï », une filiale régionale du groupe terroriste Etat islamique.

Le 19 février dernier, l’Etat islamique avait menacé dans une vidéo de tuer tous les chrétiens du Sinaï. Dans ce message de vingt minutes, Daech a lancé la menace : « À l’avenir, nous effectuerons encore davantage de telles opérations, si Dieu le veut ! »

Cette campagne djihadiste contre les chrétiens est prise au sérieux par les autorités. Le Premier ministre égyptien Chérif Ismaïl et patriarche copte orthodoxe Tawadros II se sont concertés en vue d’offrir une protection urgente aux chrétiens menacés de nouvelles attaques.

Source : Journal chrétien

Commenter cet article