Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Luc

Il est « secoué », mais « touché de recevoir autant de visites et de messages de soutien ». Le pasteur Gilbert Léonian et son épouse ont risqué leur vie, ce dimanche matin. Vers 6 heures, ils ont été réveillés par les flammes qui montaient jusqu’à la fenêtre de leur chambre.

Le couple vit au premier étage de l’église évangélique arménienne, située au 8, rue du Groupe Manouchian. Un site devant lequel une ou plusieurs personnes ont placé une poubelle qu’ils ont incendiée, provoquant l’embrasement de la façade. L’incendie a pu être maîtrisé par les pompiers avant d’atteindre le reste du bâtiment.

Heureusement le feu n’a pas fait de blessés, seuls des dégâts matériels à l’entrée de l’église sont à déplorer. Mais c’est la deuxième fois en huit jours que ce lieu de culte est visé. « Le dimanche 26 mars à 23 heures, l’interphone de l’église a été arraché, des pierres ont brisé la paroi vitrée de l’église et la façade a été caillassée », rappelle Portes Ouvertes, une ONG « au service des chrétiens persécutés ». Des faits pour lesquels le pasteur Léonian avait déjà porté plainte. « Je suis un homme de paix, arrivé de Marseille il y a 18 mois. Je ne voulais pas en faire trop la semaine dernière en alertant tout le monde, raconte Gilbert Léonian. Là je suis en colère face à des actes d’une telle gravité, qui me surprennent dans ce quartier tranquille, où il y a un grand brassage culturel. »

L’Église évangélique arménienne d’Alfortville est présente depuis 50 ans dans la ville et n’a jamais connu d’attaque. « Avant il n’y avait pas de pasteur, maintenant notre foi est plus vivante, plus militante dans le bon sens du terme, soutient le pasteur. Cela a peut-être dérangé certains. » Ce dimanche, le culte a malgré tout été maintenu. Le pasteur qui a accueilli une trentaine de fidèles dans une autre salle de l’église.

Source: Leparisien.fr

Prions pour le couple pastoral et les membres de l’église encore secoués par l’évènement.
Prions également pour leur protection et que les vandales soient confondus.

Commenter cet article