Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Luc


Au Pakistan où les chrétiens sont discriminés au quotidien, les autorités viennent de leur imposer de faire le ramadan contre leur conviction… un poids supplémentaire sur les épaules des disciples de Jésus-Christ dans ce pays.

De 4 à 19 heures, à savoir la période pendant laquelle les musulmans jeûnent sur la journée pendant le ramadan, quiconque mange, boit ou fume en public court le risque de se voir infliger une peine de trois mois de prison, nous apprend Portes Ouvertes internationale.

De la même façon, les restaurants ou les hôtels qui ne respectent pas la loi doivent payer une amende d’environ 250 euros. S’ils sont ouverts durant la journée, les cinémas peuvent avoir une amende de 5000 euros.

Un responsable d’église à Peshawar s’est exprimé sur le sujet :

« Un chauffeur de taxi chrétien m’a dit qu’il n’avait rien mangé de la journée, faute d’avoir pu trouver de la nourriture en ville. Chacun vit dans la crainte et doit vraiment veiller sur son comportement ».

Un défenseur des droits de l’homme dans le pays, Shams Shamaun, s’est inquiété de cet amendement injuste pour les minorités religieuses. Certaines personnalités d’opposition s’élèvent « contre cette loi hypocrite et préjudiciable ».

Cet amendement, décidé début mai vient durcir, par ses mesures répressives, la loi sur le « respect du ramadan » qui avait été introduite en 1981. Cette loi interdisait de consommer publiquement ou de vendre toute boisson ou nourriture du lever au coucher du soleil durant cette période.

Avec la loi anti-blasphème, ce nouvel amendement renforce encore davantage la persécution et la disrimination des chrétiens au Pakistan.

Source : chretiens.infos

Commenter cet article