Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Luc

Souviens-toi de ton Créateur dans les jours de ta jeunesse, avant que soient venus les jours mauvais, et avant qu'arrivent les années dont tu diras : Je n'y prends point de plaisir.

Ecclésiaste 12. 1

Prépare-toi... à rencontrer ton Dieu.

Amos 4. 12

Mieux vaut ne pas en rire

Lors d'une interview, un homme politique avait cru bon de répondre avec humour à une question sur la mort : «Moi, j'ai plus d'amis en enfer qu'au paradis ! Et puis la mort, vous savez, j'y pense souvent, pour m'y préparer». Quelque temps après, il avait eu l'occasion d'entendre l'évangile, la bonne nouvelle du salut de Dieu offert à tous. Mais ses jours étaient comptés. Sa vie devait s'arrêter brusquement, en pleine action et en pleine gloire.

Nous ignorons si cet homme a cru l'évangile avant de mourir. Mais vous qui lisez ces lignes, êtes-vous prêt vous-même ?

Personne ne pense à sa propre mort avec indifférence. Même le croyant réalise que c'est une échéance solennelle, qui ne prête pas à faire de l'humour.

La Bible nous dit que Dieu a mis en l'homme la conscience de l'éternité. Il ne l'a pas créé pour la mort celle-ci est une anomalie dans la création, c'est pourquoi elle fait peur. Elle est la conséquence de la révolte de l'homme contre son Créateur, et le conduit au jugement. Et «c'est une chose terrible que de tomber entre les mains du Dieu vivant ! » (Hébreux 10. 31).

Mais voici que c'est ce même Dieu vivant qui a donné son Fils unique, afin que celui qui croit en lui ne soit pas jugé, mais qu'il ait la vie éternelle. Quel retournement de situation ! Quel Dieu que celui de la Bible ! Oui, véritablement, il «change en matin l'ombre de la mort» (Amos 5. 8).

Source : La Bonne Semence

Commenter cet article