Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Etats-Unis: Ouverture du procès du pâtissier chrétien qui a refusé de réaliser un gâteau pour le mariage d’un couple gay

La pomme de la discorde : un gâteau de mariage

Les faits remontent au 19 juillet 2012. Invoquant sa foi chrétienne, Jack Phillips, pâtissier en banlieue de Denver, dans le Colorado, avait alors refusé de prendre la commande de deux hommes sur le point de se marier.

Dans cet État des Rocheuses, le mariage homosexuel – légal désormais dans tout le pays, depuis un arrêt de la Cour suprême datant de 2015 – était illégal en 2012, et l’union devait être célébrée dans le Massachusetts.

Confrontés à ce refus, Dave Mullins et Charlie Craig ont porté plainte, sur le fondement d’une loi du Colorado interdisant toute discrimination dans les commerces. L’organisme en charge de ces questions leur a donné raison, décision confirmée par la justice en appel.

Mais les avocats de Jack Phillips n’ont pas renoncé, et l’affaire est remontée jusqu’à la Cour suprême, qui a accepté de se saisir de ce dossier.

La Cour suprême des Etats-Unis a ouvert ce mardi le jugement en appel d’un pâtissier chrétien. Des nombreux manifestants se sont réunis devant le Capitol pour l’occasion.

Selon l’Union américaine pour les libertés civiles, le motif de Jack Phillips n’est pas valable : « La religion a été utilisée dans le passé pour tenter de défendre l’esclavage, la ségrégation, la discrimination », s’explique Dariely Rodriguez.

En réponse, l’une des avocatess du pâtissier affirme que « La race n’a rien à voir avec ce qui définit un mariage. Le mariage considéré comme l’union entre un homme et une femme est une croyance ancrée dans les plus grandes religions mondiales -le judaïsme, l’islam et le christianisme- quelles que soient l’époque, les cultures ou les races ».

Le pâtissier a déjà été condamné en première instance pour violation de la loi anti-discrimination. Son appel devant la Cour suprême est son dernier recours devant la justice.
Une victoire de Jack Phillips serait considérée comme une « claque » pour les droits LGBT. Le verdict est attendu pour juin 2018.

Source : Evangeliques.info / la-croix.com

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article