Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chine : Les chrétiens craignent que la persécution s'aggrave après que les autorités ont détruit leur église avec des explosifs

Mardi, les autorités communistes chinoises ont détruit une méga église évangélique dans la province du Shanxi, au nord du pays, ce qui a fait craindre aux chrétiens que la persécution dont ils sont victimes ne fasse qu'empirer.

China Aid a annoncé mercredi dans une mise à jour que la police militaire chinoise a fait exploser des explosifs à l'intérieur de l'église Golden Lampstand Church à Linfen, détruisant le lieu de culte de 2,6 millions de dollars, qui appartenait aux chrétiens.

Une équipe de démolition a détruit les restes de l'église après l'explosion avec des pelleteuses et des marteaux-pique.

Le pasteur de Lampstand, Yang Rongli, avait précédemment passé sept ans en prison sous l'accusation d'avoir rassemblé une foule nombreuse pour troubler l'ordre public, et était sous surveillance policière depuis sa libération en octobre 2016.

Décrivant la démolition, le pasteur aurait dit qu'au début, la police avait encerclé l'église.

"Des chars de patrouille gardaient l'église. Des ouvriers ont brisé le verre de l'église. En ce moment, les excavateurs creusent dans l'église, mais nous ne sommes pas autorisés à y entrer ou à la regarder", a-t-il dit.

"Le chef du village et la police du poste de police local ont averti tous les croyants de ne pas entrer dans l'église. Maintenant, nous n'avons vraiment aucune idée de ce qui va se passer."
 

L'ordre de démolir l'église aurait été donné par des hauts fonctionnaires chinois, qui contrôlent la police militaire.

"La persécution répétée de Golden Lampstand Church démontre que le gouvernement chinois n' a aucun respect pour la liberté religieuse ou les droits de l'homme", a déclaré le président et fondateur de ChinaAid, Bob Fu.
"ChinaAid demande à la communauté internationale de condamner ouvertement le bombardement de cet édifice religieux et d'exhorter le gouvernement chinois à indemniser équitablement les chrétiens qui l'ont payé et à cesser immédiatement ces effrayantes démolitions d'églises.

The Guardian rapporte qu'une église catholique de la province voisine de Shaanxi a également été démolie de la même manière le mois dernier, ce qui fait craindre aux chrétiens que la répression généralisée contre les églises se poursuive en force.

Depuis 2015, jusqu' à 1.200 croix ont été retirées des églises de la province du Zhejiang, et les fonctionnaires ont fait valoir qu'un grand nombre de démolitions étaient imputables à des infractions au code du bâtiment.

Un pasteur local, qui a demandé à ne pas être nommé, a dit qu'il voyait "plus de policiers que je ne pouvais en compter" sur le site, empêchant les fidèles de s'approcher.

"Mon cœur était triste de voir cette démolition et maintenant je m'inquiète de voir d'autres églises démolies, même les miennes", a-t-il dit. "Cette église a été construite en 2008, ils n'ont aucune raison de la détruire maintenant."

L'Associated Press a noté que la méga église évangélique comptait une congrégation de 50 000 membres et avait été prise pour cible par la police à plusieurs reprises. Des fonctionnaires auraient engagé des voyous pour écraser l'église et prendre sa Bible pendant la répression en 2009, lorsque Rongli a été arrêté.

 

Les chrétiens ont protesté contre les démolitions d'églises, avec une vidéo capturée à Shanxi en août montrant un affrontement entre catholiques et représentants du gouvernement qui utilisaient des bulldozers pour détruire les biens de l'église.

On entendait les croyants dans la vidéo crier : "Jésus, sauve-moi!"..., "Aie pitié de nous" et arrêter les efforts du gouvernement avec succès.
 

Source : christianpost.com
Traduit avec : www.DeepL.com/Translator

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean-Luc 13/01/2018 16:10

lusieurs dizaines d'églises non officielles ont été rasées ces dernières années dans le pays.

Par ailleurs, de nouvelles règles encadrant les religions entreront en vigueur en Chine le 1er février. Elles prévoient notamment d'interdire les dons venant de l'étranger ou de restreindre les conditions d'ouverture des écoles confessionnelles.