Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Inde : Empreintes digitales et scanner oculaire, sont à présent nécessaires pour acheter de la nourriture (photos + vidéo) !


Selon le New York Times, le gouvernement indien a mis en place un système d'identification qui exige des empreintes digitales, des yeux et des visages pour toutes les transactions financières, y compris pour acheter de la nourriture, faire des opérations bancaires, souscrire des abonnements de téléphonie cellulaire et l'accès à l'aide publique.

 

Le programme s'appelle Aadhaar, et il sera obligatoire pour les 1,3 milliards de personnes vivant en Inde.

La majeure partie du pays utilise déjà le système : La plupart des personnes s'inscrivent sous la contrainte, car elles n'ont pas d'autres moyens d'accéder au commerce de base ou aux services financiers.

Au cours des dernières années, le gouvernement indien a lentement activé le programme, en mettant en place des cartes d'identité qui recueillent les données biométriques. A présent il s’apprête à rendre le programme obligatoire pour presque tous les aspects de la vie.

 

Adita Jha, consultante en environnement âgée de 30 ans, interviewée par le Times, a déclaré qu’elle avait été forcée de participer :

 

« Vous avez presque l'impression que la vie va s'arrêter sans un Aadhaar »

 

 

Dans certaines villes, les parents ne sont pas autorisés à quitter les hôpitaux avec des nouveau-nés jusqu'à ce qu'ils soient inscrits.
 

Si vous pensez que ce type de contrôle n'est pas possible aux Etats-Unis, détrompez-vous. Jacqueline Bhabha, professeur à Harvard, a salué cette nouvelle politique en déclarant :

« Personne n'est parvenu à un résultat à cette échelle et avec une telle ambition. Ce programme a été salué à juste titre, comme un extraordinaire triomphe du fichage du plus grand nombre ».

 

L'article publié dans The Times cette semaine semble dédaigneux à l'égard des critiques concernant les libertés civiles qui s'opposent à la mesure, tout en vantant les avantages d'un tel programme.
 

 

Un avenir décrit et craint par certains avertis se dessine pourtant bien sous nos yeux, puisque tous les gouvernements mettent en place des grilles de surveillance et font des plans pour coupler les données financières aux données biométriques.

Sachant que l'argent et l'or pourraient être illégaux ou confisqués dans une société comme celle-ci, ils ont travaillé au développement d'une idée de l'argent numérique, sûre et introuvable.

 

Dans un communiqué publié cette semaine, la banque centrale d'Inde a annoncé que les institutions financières du pays ne seraient plus en mesure de gérer les crypto-monnaies, ce qui signifie que les résidents ne pourront plus acheter de crypto-monnaies. Les entreprises qui traitent des cryptomonnaies devront cesser leurs services sous peine d'encourir des sanctions légales.

 

Crypto monnaies et actifs crypto, soulèvent des préoccupations de la protection des consommateurs, l'intégrité du marché et le blanchiment d'argent, entre autres. La Reserve Bank a maintes fois mis en garde les utilisateurs, les détenteurs et les traders de monnaies virtuelles, y compris les Bitcoins, concernant divers risques associés au traitement de ces monnaies virtuelles.

 

Compte tenu des risques associés, il a été décidé que, avec effet immédiat, les entités réglementées par RBI ne traiteront ni ne fourniront de services à des entités individuelles ou commerciales traitant ou établissant des monnaies virtuelles.

Les entités réglementées qui fournissent déjà de tels services doivent cesser dans un délai spécifié.

 

 

Dans la même déclaration, la Banque Centrale d'Inde a annoncé son intention de libérer sa propre monnaie numérique, qui sera totalement traçable, contrairement aux cryptomonnaies.

 

Les changements rapides dans le paysage de l'industrie des paiements ainsi que des facteurs tels que l'émergence de jetons numériques privés et la hausse des coûts de gestion du papier fiduciaire / monnaie métallique ont conduit les banques centrales du monde entier à envisager l'introduction de monnaies numériques.

Alors que de nombreuses banques centrales sont encore engagées dans le débat, un groupe interministériel a été constitué par la Reserve Bank pour étudier et fournir des conseils sur l'opportunité et la faisabilité de l’introduction d’une monnaie numérique de la Banque Centrale.

 

Les banques s'efforcent donc le plus possible d'orienter l'innovation de cette technologie dans la direction qui convient à leurs besoins, ce qui détournerait l'anonymat et la décentralisation.

Si les banques centrales sont en mesure d'exploiter une monnaie fiduciaire monopolistique sur une blockchain, elles auront plus de pouvoir et de contrôle que jamais.

Comme avec n'importe quelle technologie, c'est un outil qui pourrait être facilement utilisé en notre faveur ou contre nous.

 

Selon la Bible c'est totalement contre nous et c'est un système satanique qu'il faudra refuser car le système tend vers une marque de transaction unique, automatiquement associée à une marque d'appartenance spirituelle.

 


Les gouvernements sont en train d'associer l'identité (biométrie) aux finances de chacun. Or la Bible nous enseigne que notre identité est en Christ et aucun chrétien ne peut servir Dieu et Mamon (dieu de l'argent et des richesses), ce verset prend tout son sens de nos jours...

 

Apocalypse 13:16-17

Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom.

Matthieu 6:24

Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l'un, et aimera l'autre; ou il s'attachera à l'un, et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon.

Apocalypse 13:18

C'est ici la sagesse. Que celui qui a de l'intelligence calcule le nombre de la bête. Car c'est un nombre d'homme, et son nombre est six cent soixante-six.

Apocalypse 14:9-11

Et un autre, un troisième ange les suivit, en disant d'une voix forte : Si quelqu'un adore la bête et son image, et reçoit une marque sur son front ou sur sa main, il boira, lui aussi, du vin de la fureur de Dieu, versé sans mélange dans la coupe de sa colère, et il sera tourmenté dans le feu et le soufre, devant les saints anges et devant l'agneau. Et la fumée de leur tourment monte aux siècles des siècles; et ils n'ont de repos ni jour ni nuit, ceux qui adorent la bête et son image, et quiconque reçoit la marque de son nom.

 

 

Avec les informations de :
Chretiens2000

Nytimes

Prophecynewswatch

Activist Post

 

Credit des photos :
The New York Times

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article