Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

#Expression biblique : Ni chaud, ni froid !


Cette expression, qui traduit la tiédeur et l’indifférence, vient du livre de l’Apocalypse :

Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n’es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche.
Apocalypse chapitre 3, verset 16

 

Ce passage est adressé à l'église de Laodicée, ville d’Asie Mineure, qui est considérable par sa population et son commerce, que son opulence matérielle a éloignée de Dieu.
Cet état d’esprit dans lequel vivent ces habitants, cette tiédeur, « 
est un état de péché ».


Et ce, afin de les exhorter à se ressaisir : de redonner de l’ardeur à une foi qui semble bien fade et manque de conviction.

Il est bien tentant de s’installer dans une sorte de « confort religieux », d’aller à l'église le dimanche, de prier un peu et puis… plus rien !
C'est vrai, cependant, qu'il n’est pas toujours facile d’être chrétien dans notre société actuelle qui manque de spiritualité et tourne régulièrement la religion en dérision
.


Ne sois pas indécis !
En réponse à l’amour de Dieu manifesté dans son fils Jésus-Christ, il est impossible d’être tiède car les indécis, au même titre que les indifférents ou les méprisants (ceux qui sont froids) n’hériteront pas du royaume des cieux.

Les Ecritures disent aussi pour illustrer le même propos :

Celui qui n’est pas avec moi est contre moi, et celui qui n’assemble pas avec moi disperse.
Matthieu chapitre 12, verset 30


On pour­rait être sur­pris, au pre­mier abord, que le Sei­gneur pré­fère le froid au tiède ; mais cela est par­fai­te­ment fondé dans la na­ture des choses.
Le pre­mier ne peut se faire illu­sion en se per­sua­dant qu’il est chré­tien et reçu en grâce, le se­cond vit dans cette fu­neste er­reur, l’un pourra sen­tir un jour vi­ve­ment sa pau­vreté, sa mi­sère, ses pé­chés, et se conver­tir au Sau­veur, lors­qu’il s’of­frira à lui (Matthieu 21.31) l’autre connaît tout ce qui au­rait dû opé­rer cette œuvre en lui, et l’Évan­gile est de­venu pour lui un sel qui a perdu sa sa­veur.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article