Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Attention ! ‘’La bible’’ des religions dévoilée par le Vatican


Les non-dits du discours de François 1er devant la commission biblique pontificale

Outre les milieux protestants avertis, les dernières déclarations du Pape François 1er sur la prééminence des Saintes Ecritures dans l’exercice de la Foi chrétienne, n’ont eu aucune résonance. Et pourtant, les propos du Souverain pontife tenus en Avril dernier lors de l’assemblée plénière de la commission biblique pontificale semblent être en réalité, la fumée qui s’élève du brasier. Contribuant aux réflexions des membres de la commission sur le thème, ‘’ l’inspiration et la vérité de la Bible’’, le Chef de l’église catholique livre en ces termes, sa perception de la Bible :’’ les Saintes Ecritures sont le témoignage sous forme écrite de la Parole divine, le mémorial canonique qui atteste l’évènement de la Révélation. Donc la Parole de Dieu précède et dépasse la Bible.

Peut-on aller au-delà des écritures

’’ Y’a-t-il alors une différence entre ‘’la Parole de Dieu’’ et ‘’la Bible’’ ? Comment cette Parole s’est-elle révélée à l’humanité si ce n’est au moyen des Saintes écritures qui contiennent selon le dogme messianique la seule et unique vérité Divine en dehors des traditions civilisationnelles maquillées sous le terme générique de sainte tradition et conçues de la rébellion originelle contre le Créateur en Eden ? Pour le successeur de Benoit XVI, ‘’ le centre de notre foi n’est pas seulement un livre, mais une histoire de salut et surtout une Personne, Jésus-Christ, Parole de Dieu faire chair… parce que l’horizon de la Parole divine embrasse et s’étend au-delà de l’Ecriture’’.

A l’analyse de ces propos, François 1er nie clairement à la Bible son authenticité absolue et sa suprématie sur la Foi chrétienne. Or, dans le texte Biblique de I Corinthiens 4v6, l’Apôtre Paul met l’église primitive de Corinthe (Sud de la Grèce) en garde contre la tentation d’interpréter les écritures au-delà de ce qui est écrit :’’ C'est à cause de vous, frères, que j'ai fait de ces choses une application à ma personne et à celle d'Apollos, afin que vous appreniez en nos personnes à ne pas aller au-delà de ce qui est écrit,’’.

Et le Christ lui-même au verset 18 du chapitre 22 de la Révélation accordée à Jean, avertit : ‘’ Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre: Si quelqu'un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre; 19et si quelqu'un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l'arbre de la vie’’.

La vraie-fausse Bible universelle de François 1er

A quel jeu joue donc le Pape ? Serait-il en train d’ajouter quelque chose à ce Livre ?  Ou serait-il en train de préparer la conscience collective à l’introduction d’un livre qui, au nom de ce que ‘’L’interprétation des Saintes Ecritures ne peut être seulement un effort scientifique individuel, mais doit être toujours confrontée, intégrée et authentifiée par la tradition vivante de l’Eglise’’ devra faire profession de Foi pour tout croyant dont la relation avec Dieu est déjà souillée par des doctrines pernicieuses et païennes qui n’ont jamais pu trouver une justification crédible dans la Sainte Bible sinon que dans la prétendue illumination de personnages canonisés en guise de récompense ?

Si le Vatican s’est toujours escrimée à défendre cette ‘’sainte tradition’’ qui n’est que la consécration de l’abomination du paganisme antique, la sortie de François 1er ne fait que devancer l’aurore.
A l’heure où l’église catholique se bat avec ses propres contradictions, scandales de pédophilie, d’homosexualité, il convient de s’interroger sur ce que la sainte tradition s’apprête à valider.
Après avoir admis l’existence d’un purgatoire et autant de doctrinés en totale contradiction avec la vérité biblique, le Saint-Siège va-t-il enfin se résoudre à nous sortir cette fameuse parole de Dieu alimentée et par des passages de l’écriture et par la sainte tradition enrichie et pondue par cette caste d’illuminés en mal de voir enfin leurs activités de l‘ombre être débarrassées de l’interdit moral ?
Et pourquoi pas offrir aux religions le parchemin idéal où s’harmonisent toutes leurs traditions cultuelles ?



Avec les informations de :
Raoul MOBIO
, ichretien.com

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article