Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Canada : Un conducteur de bus encourt 2 ans de prison pour avoir dit que l'homosexualité est un péché durant une gay pride !


Le pasteur qui le soutient, critique l'église canadienne pour avoir cédé à un discours politiquement correct.

 

Un chrétien est accusé d'un prétendu "crime de haine" après avoir distribué de la littérature chrétienne lors d'une Gay Pride à Toronto, au Canada.

 

Bill Whatcott s'est rendu à l'événement en 2016 et a distribué des tracts, en plus de faire une rapide prédication condamnant la pratique de l'homosexualité. Il a finalement été poursuivi par les organisateurs et pourrait faire face à deux ans de prison.

 

 

Ézéchiel 33:2-7

Fils de l'homme, parle aux enfants de ton peuple, et dis-leur :

Lorsque je fais venir l'épée sur un pays, et que le peuple du pays prend dans son sein un homme et l'établit comme sentinelle, si cet homme voit venir l'épée sur le pays, sonne de la trompette, et avertit le peuple; et si celui qui entend le son de la trompette ne se laisse pas avertir, et que l'épée vienne le surprendre, son sang sera sur sa tête.

Il a entendu le son de la trompette, et il ne s'est pas laissé avertir, son sang sera sur lui; s'il se laisse avertir, il sauvera son âme.

 

Si la sentinelle voit venir l'épée, et ne sonne pas de la trompette; si le peuple n'est pas averti, et que l'épée vienne enlever à quelqu'un la vie, celui-ci périra à cause de son iniquité, mais je redemanderai son sang à la sentinelle.

Et toi, fils de l'homme, je t'ai établi comme sentinelle sur la maison d'Israël. Tu dois écouter la parole qui sort de ma bouche, et les avertir de ma part.

Whatcott a été soumis à une loi de 2013 visant à réprimer les violations contre les « Droits de l'Homme ». Les accusations portées contre le chrétien, qui travaille aussi comme chauffeur de bus, indiquent que les tracts livrés, favorisaient l'homophobie.

 

Le matériel évoquait des maladies sexuellement transmissibles par le sexe anal avec des photos illustratives. Le tract contenait des textes bibliques avertissant que la pratique homosexuelle entraînerait un « danger éternel», mais la repentance fournissait « le don gratuit de la vie éternelle ». Le texte utilisait des mots comme « saleté » et « sodomie » pour décrire le sexe homosexuel.

 

Le rapport de la police de Toronto, qui a été appelé pour arrêter le chrétien après la plainte des participants, stipule :
 

« William Whatcott a distribué du matériel qui encourage la haine contre la communauté gay. »
 

Il indique également que l'homme « faisait la promotion de la haine » contre un groupe particulier.

 

Deux ans après l'incident, un juge de la Haute Cour a prononcé une peine de prison contre le conducteur. Il s'est rendu à la police vendredi (22). À la fin du procès, s'il est reconnu coupable, Whatcott peut purger deux ans et payer 7 500 $ en dommages-intérêts pour préjudice moral.

« En aucun cas, le discours de haine ne devrait être toléré », a déclaré le commissaire en chef de la Commission des droits de la personne de la province après la publication du mandat.

 

Le groupe chrétien Mass Resistance (Résistance de Masse), auquel adhère Whatcott, a protesté devant le poste de police où il a été emmené.

 

Le pasteur à la tête de la manifestation a critiqué l'Église canadienne pour avoir « abandonné le salage » et s'être rendue au discours politiquement correct qui domine le pays.

 

« Où sont les bergers ? Ils ne se présentent même pas pour la « marche pour Jésus » dans leur propre ville ... L'Église canadienne est devenue une entreprise où ils vendent leurs DVD et leurs livres. Si vous [les bergers] ne sont pas courageux pour leur Seigneur, ils sont spirituellement morts. Ils ont besoin de prier pour que le Saint-Esprit leur donne le feu et le pouvoir », a déclaré le chef de la Mass Resistance devant le petit groupe, qui a prié pour la justice divine dans le cas maintenant jugé.

 


Avec les informations de :
Faith Wire / Chretiens2000.com

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article