Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

«Christ(off)» : un des plus mauvais films de l’année


Je viens de tomber sur ce nouveau film (une comédie d'après leur terme) et la bande annonce...
Une “comédie” de Pierre Dudan, dont le rôle principal est tenu par Michaël Youn, un “amuseur” qui ne m’a jamais amusé.


J’avoue ne pas avoir vu ce film et je n'irai pas le voir, rien qu'à lire le résumé et surtout l'extrait qui se moque de Jésus et des miracles !!!
 

Résumé du film (extrait allocine.fr) :

Le Père Marc souhaite récolter des fonds pour construire un hôpital pour enfants en Haïti. Avec son groupe de musique chrétienne, il organise une tournée dans toute la France. A 33 ans, Christophe vit encore chez sa mère. Chanteur raté mais guitariste de talent, il croise le chemin du Père Marc qui le recrute. Condition sine qua non : Chris doit se faire passer pour un membre du clergé ! Planqué sous une soutane, au sein de son groupe d’Apôtres un long chemin de croix commence alors pour Christ(Off)…


Quelques critiques glanées sur le net :

  • Pour compenser le total manque d’inspiration – même musicale –, le cinéaste multiplie les allusions gratuites à la vie de Jésus (transformation d’eau en vin, marche sur une rivière, chemin de croix). L’humour indigent, qui mêle religion et grivoiseries « soft »  – le prêtre qui saigne du nez à la vue d’une forte poitrine –, rappelle moins les Monty Python que les comédies navrantes des années 1970 ou 1980...
    “Christ(off)”, une comédie qui laisse incrédule - Telerama.fr
     
  • « Christ(off) » : un des plus mauvais films de l’année - LeParisien.fr
     
  • Christ(off) avec Michaël Youn : une comédie « aux limites du supportable » - Lefigaro.fr
     

  • Christ(off) « Pire qu’un navet, un calvaire » - Christianophobie.fr
     

  • La critique la plus virulente est formulée par Pierre Leclerc. Le journaliste n’a vraiment pas du tout apprécié Christ (off). Il considère cette « pantalonnade » de Pierre Dudan comme « un chemin de croix cinématographique. Pire qu’un navet, un calvaire » - Paris Match

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article