Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Histoire d'un cantique : « Debout Sainte Cohorte »

Ce cantique est un des hymnes puissants et victorieux de l'Église chrétienne.
Il y en a peu que les jeunes aiment autant que celui-ci, qui les appelle au combat courageux où il faut tout donner, pour la gloire du Seigneur Jésus, et leur montre, dans une vision dernière, la victoire certaine de Dieu dans la guerre du Salut.

Ce cantique est né de la souffrance et de la mort victorieuse d'un serviteur de Dieu. C'était en 1858. Depuis un an, un Réveil d'une puissance saisissante, né à New York dans une simple réunion de prières, secouait tout l'Est de l'Amérique.

Dans la ville de Philadelphie, un jeune pasteur de trente ans, Dudley-A. Ting, était un des plus ardents conducteurs du Réveil qui avait saisi la ville entière.

C'était un pasteur courageux.
Sa fidélité à la foi évangélique et son opposition absolue à l'esclavage lui avaient valu de perdre son poste de recteur de l'importante Église d'Epiphony.

Il avait alors fondé une Église libre.
Au cours d'une mission de Réveil, il fit une prédication remarquable à Jaynels Hall, devant un auditoire de 5000 personnes. Il avait parlé sur ce texte :

 « Allez maintenant, vous qui êtes des hommes, et servez l'Éternel ».

Un millier d'hommes se donna ce jour-là à Dieu !
Quelques jours plus tard, son bras fut pris dans un engrenage et effroyablement déchiqueté.
Les médecins appelés virent bien qu'il ne lui restait que quelques heures à vivre, et lui-même se rendit compte de sa mort imminente.

Alors, à ses amis qui l'entouraient, il dit :

« Chantez, chantez, ne pouvez-vous donc pas chanter ?

II entonna lui-même d'une voix forte:

Roc séculaire, blessé pour moi sur le Calvaire, je viens à toi.

Ses amis s'unirent à lui malgré leurs larmes.
Son père, le pasteur S.-H. Ting, se pencha sur lui pour lui demander quel était son dernier message pour ses amis.


Et le jeune pasteur mourant répondit dans un murmure :

« Dites-leur qu'ils se lèvent pour la cause de Jésus »
 

Un de ses amis, G. Duffield, bouleversé par cette mort et ce message, écrivit alors ce cantique, qui rappelait et le dernier sermon et le dernier appel :
 

1- Debout Sainte cohorte, soldats du Roi des rois

Tenez d'une main forte, l'étendard de la croix

Au sentier de la gloire, Jésus-Christ nous conduit

De victoire en victoire, il mène qui le suit

 

2- Debout ! Le clairon sonne, debout! vaillants soldats!

l'immortelle couronne est le prix des combats

Si l'ennemi fait rage, soyez fermes et forts

Redoublez de courage, s'il redouble d'efforts.


3- Debout pour la bataille, partez n'hésitez plus

Pour que nul ne défaille, regardez à Jésus

De l'armure invincible, soldats revêtez-vous

Le triomphe est possible, pour qui lutte à genoux


4- Debout, debout encore, luttez jusqu'au matin

Déjà brille l'aurore, à l'horizon lointain

Bientôt jettant nos armes, aux pieds du Roi des rois

Les chants après les larmes, le trône après la croix

-------------------------------------------

Téléchargez la partition, le texte et écoutez-le sur ces sites :
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article