Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Oui, l’OMS recommande l’enseignement de la masturbation aux enfants de 4 ans, et ce n’est pas tout

Suite à notre article sur le vote de la Loi Schiappa qui considère toujours qu’un mineur de 15 ans (et moins) puisse consentir à une relation sexuelle avec un adulte, et la déclaration de la secrétaire d’État sur RMC qui attestait qu’elle demanderait aux recteurs de faire appliquer « une loi […] qui demande qu’il y ait trois séances d’éducation à la vie affective et sexuelle faites par an » dans les écoles, collèges et lycées, nous vous proposons de faire le point aujourd’hui sur les divers documents en lien avec l’éducation à la sexualité en vigueur en France et en Europe.

Contrairement aux idées reçus, tous les documents mentionnés lors des débats n’émanent pas du Ministère de l’Éducation Nationale. En effet, la publication du bureau régional pour l’Europe de l’Organisation Mondiale de la Santé (2010), Standards pour l’éducation sexuelle en Europe est peut-être l’une des plus explicites.

Le document est qualifié par ses auteurs de « Cadre de référence pour les décideurs politiques, les autorités compétentes en matière d’éducation et de santé et les spécialistes ». À partir de la page 38, un tableau spécifie l’information à donner aux enfants selon leur âge, ainsi que les compétences et attitudes à travailler.

Le document prévoit ainsi d’informer :

  • L’enfant de 0 à 4 ans sur “le plaisir et la satisfaction liés au toucher de son propre corps, la masturbation enfantine précoce”, “la tendresse et le contact physique comme une expression de l’amour et de l’affection”, “le droit de refuser si l’expérience ou le ressenti n’est pas plaisant”, “le droit d’explorer les identités sexuelles”.
  • L’enfant de 4 à 6 ans sur “les sensations liées à la sexualité (proximité, plaisir, excitation) comme faisant partie de la gamme des sensations humaines”, “les différences liées aux genres”.
  • L’enfant de 6 à 9 ans sur “les choix possibles en matière de parentalité, grossesse, infertilité, adoption”.

La liste se poursuit ainsi pour les enfants de 9-12 ans, 12-15 ans, 15 ans et plus.

 

Lire la suite de l'article

--------------------------------------------------------------

Lire aussi sur le même sujet :

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article