Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ne remets pas à demain ce que tu peux faire aujourd'hui

Remettre à demain ce qu'il n'est pas nécessaire de faire aujourd'hui.
Ne pas s'inquiéter quant à l'avenir...

Remettre les choses au lendemain s'appelle la procrastination.
C'est une espèce de maladie beaucoup plus répandue qu'on le croit. Peut-être en êtes-vous atteint ?
 
Les étapes de la procrastination :
 
La procrastination suit souvent le même schéma, avec des étapes définies :
  • Vous devez faire quelque chose, qui ne vous attire pas plus que cela, et dont vous ne retirerez pas de bénéfice ;
  • Vous reportez une première fois sans raison valable (il fait beau aujourd’hui, je commencerai demain) ;
  • Vous constatez le problème car vous n’avez pas fait ce que vous aviez à faire ;
  • Vous continuez à reporter malgré tout ;
  • Vous vous en voulez mais vous trouvez a posteriori des excuses ;
  • Vous reportez encore ;
  • Vous finissez par faire la tâche.. ou parfois vous ne terminez jamais ;
  • Dans  tous les cas, vous vous sentez coupable et vous vous jurez de ne plus procrastiner ;
  • Vous recommencez.

Que dit la Bible ?

Le problème de la procrastination, c’est qu’elle devient vite un cercle vicieux et peut nous conduire à long termes vers de graves problèmes. La Bible s’est toujours voulu claire en ce qui concerne l’absence de travail, la paresse, la flemmardise, en somme tout ce qui mène à la procrastination.

Voici quelques versets :

  • « La paresse fait tomber dans l’assoupissement et l’âme nonchalante éprouve la faim. » (Proverbes 19:15)
  • « Paresseux, jusqu’à quand seras-tu couché ? Quand te lèveras-tu de ton sommeil ? » (Proverbes 6:9)
  • « Savez-vous ce que demain vous réserve ? Qu’est-ce que votre vie ? Une brume légère, visible quelques instants et qui se dissipe bien vite. Voici ce que vous devriez dire : « Si le Seigneur le veut, nous vivrons et nous ferons ceci ou cela ! » (Jacques 4.13-15).

Jésus n'incite ni à la paresse ni au strict minimum mais Il met l'homme également en garde contre la course effrénée qu'il s'impose lui-même par ses choix de vie.
Dieu a instauré le repos hebdomadaire, pour nous protéger de nos abus; Jésus éclaire la dimension morale et nerveuse du repos en nous montrant la stupidité de nos soucis et de nos angoisses.

 

Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie? (Matthieu 6:27)

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Il en est de même pour votre SALUT :

Vous qui ajournez votre décision, vous dîtes peut-être :

  • J'ai bien le temps d'y penser : Dieu répond : "Cherchez l'Éternel pendant qu'il se trouve; invoquez-le, tandis qu'il est près !" (Esaïe 55:6).

Peut-être vous excusez-vous :

  • Je ne suis pas prêt : Dieu vous avertit : "Tenez-vous prêts, car le Fils de l'homme viendra à l'heure où vous n'y penserez pas" (Mathieu 24:44).

Ou encore :

  • Je suis trop jeune : La Bible dit : "Souviens-toi de ton créateur pendant les jours de ta jeunesse" (Ecclésiaste 12:1).
  • J'ai trop de soucis pour le moment" : "Cherchez premièrement le royaume de Dieu et sa justice, et toutes ces choses (ce qui est nécessaire à la vie présente) vous seront données par-dessus" (Matthieu 6:33).
  • Je suis trop occupé, j'ai des projets d'avenir : "Ne te vante point du jour du lendemain ; car tu ne sais pas ce que ce jour peut enfanter" (Proverbes 27:1).
  • J'y penserai quand j'aurai un peu joui de la vie : Mais Dieu vous dit :"Insensé, cette nuit même, ton âme te sera (peut-être) redemandée" (Luc 12:20).
  • Il se présentera bien une autre occasion : "Dieu parle cependant une fois, deux fois, mais on n'y prend pas garde" (Job 33:14).

Et le Saint Esprit vous crie : "AUJOURD'HUI, si vous entendez sa voix, n'endurcissez point vos coeurs" (Hébreux 3:7, Hébreux 3:15, Hébreux 4:7).

Cette décision pour Christ, prenez-la maintenant, cher(e) ami(e). 
Demain pourrait être trop tard, et trop tard pour l'éternité.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article