Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nigeria : "Ce n’est qu'une fois morts qu’ils nous empêcheront de servir Dieu", déclare un pasteur.


Les chrétiens des villages à prédominance chrétienne restent fermes dans leur foi, après avoir été attaqués par des terroristes islamistes, contre leurs communautés situées autour des villes de Gwoza et de Chibok.

Depuis 2010, le groupe terroriste Boko Haram a lancé une campagne visant à instaurer la charia dans le pays et à forcer les chrétiens à se convertir à l'islam ou, à se faire tuer.

Après dix ans d’insurrection à Boko Haram, cinq ans après l’enlèvement de quelque 300 étudiants dans le village, puis la déclaration d’un califat islamique dans la région, les djihadistes ont détruit des centaines d’églises et tué des milliers de chrétiens. Les attaques ont déjà déplacé plus de 2 millions de personnes.

La région de Chibok, dans le nord du Nigéria, a subi de nombreuses attaques, mais selon le révérend Philip Madu, « enfants et adultes se rencontrent toujours dans les églises pour maintenir la communion, malgré la situation » :


« Les chrétiens ont adopté la stratégie d'aller à l'église à 6 heures du matin à cause des menaces des insurgés », a déclaré le révérend Madu.


« Je tiens à vous assurer que même à Katamaru, qui a été attaqué il y a trois semaines et que ses églises ont été détruites, dimanche, tous les chrétiens, quelle que soit leur dénomination, se sont rencontrés et ont adoré dans une école primaire », a déclaré le pasteur.

« Cette menace ne peut nous empêcher de servir Dieu si nous ne sommes pas morts », a souligné le dirigeant chrétien, ajoutant :

« Nous pouvons actuellement faire face à toutes sortes d'épreuves, mais laissez-moi vous assurer que l'Église existe toujours »

 

 

Avec les informations de :
AcontecerCristiano.Net / Chretiens2000.com

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article