Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Esclavage et liberté


On dit que Cyrus, roi de Perse, revenant d’une expédition, ramena prisonniers un prince, sa femme et ses enfants. Le souverain voulut interroger lui-même le prince captif.

– Que me donneras-tu si je te rends la liberté ?

– La moitié de mon royaume, dit le prince.

– Et pour la liberté de tes enfants ?

– L’autre moitié.

– Et pour celle de ta femme, que me donneras-tu alors ?

– Moi-même.
 

Cette réponse plut tellement à Cyrus qu’il relâcha toute la famille sans exiger de rançon. De retour dans son pays, le prince demanda à sa femme ce qu’elle avait pensé de la noblesse et de la bonté du roi.

– Je n’ai vu que celui qui était prêt à se livrer pour moi, répondit l’épouse du prince.
 

Comment apprécions-nous Jésus, le Fils de Dieu, qui a dit à son Père : « Me voici » , et qui a donné sa vie pour nous sauver de l’esclavage du diable et de la mort éternelle ?
 

À quelques heures de la crucifixion, Jésus a demandé à ceux qui venaient l’arrêter pour le conduire au supplice : « Si c’est moi que vous cherchez, laissez aller ceux-ci » – ses disciples (Jean 18. 8). Et il s’est avancé vers la croix, offrant, comme il le leur avait annoncé, sa vie en rançon (Marc 10. 45). Pour eux, pour moi, pour vous.


 

Notre Seigneur Jésus Christ… s’est donné lui-même pour nos péchés.
Galates 1. 4



Source : La Bonne Semence

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article