Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le fardeau des âmes

 

Pourrions-nous nous démener pour un enfant qui se noie et non pour une âme qui se perd ?

Ce n'est pas dur de pleurer, quand nous réalisons que notre petit coule sous l'eau pour la dernière fois, l'angoisse est alors spontanée.

Ce n'est pas non plus difficile de se tourmenter, quand nous voyons le cercueil contenant tous ceux que nous aimons sur terre être emporté de la maison. Ah non, les larmes sont naturelles à un tel moment! Mais réaliser et savoir que des âmes précieuses, immortelles sont en train de périr tout autour de nous pour aller dans les ténèbres et le désespoir, perdues éternellement, et après ne ressentir aucune angoisse et ne verser aucune larme, ne connaître aucun fardeau !

Comment sont nos coeurs ?

Combien nous connaissons mal la compassion de Jésus! Et Dieu peut nous donner cela, et c'est notre faute si nous ne l'avons pas. Jacob, souvenez-vous, lutta jusqu'à ce qu'il l'emportât. Mais qui fait cela aujourd'hui ? Qui combat vraiment dans la prière?
Combien d'entre nous, même de grands leaders spirituels, se contentent de passer 1/2 heure par jour à genoux, et sont fiers du temps qu'ils ont offert à Dieu !

Nous attendons des résultats extraordinaires, et les résultats extraordinaires sont tout à fait possibles, nous verrons des merveilles, mais seulement au travers d'efforts extraordinaires dans le domaine spirituel. C'est-à-dire une intercession dans l'agonie pour les âmes heure après heure, jour et nuit en prière.
Rien à voir avec un petit moment qui sera toujours vain.

Sacrificateurs, ceignez-vous et pleurez ! Lamentez-vous, serviteurs de l'autel ! Venez, passez la nuit revêtus de sacs, Serviteurs de mon Dieu ! Car offrandes et libations ont disparu de la maison de votre Dieu. Publiez un jeûne, une convocation solennelle ! Assemblez les vieillards, tous les habitants du pays, Dans la maison de l'Eternel, votre Dieu, Et criez à l'Eternel !

Ah oui, Joël connaissait le secret. Alors, mettons tout de côté, et crions à l'Eternel. Nous avons lu, dans la biographie de nos aïeux qui avaient plus de succès que nous dans la conquête des âmes, qu'ils priaient des heures en privé. La question est donc celle ci: peut-on obtenir les mêmes résultats sans suivre leur exemple ? Si nous le pouvons, alors prouvons au monde que nous avons trouvé une meilleure voie.
Sinon, commençons par suivre ceux dont la foi et la patience ont obtenu la promesse.

Nos aïeux pleurèrent, intercédèrent, agonisèrent dans la prière avant que Dieu ne sauve les pécheurs, et ils n'auraient pas eu de repos avant d'avoir été tués par l'épée de la Parole de Dieu.

Tel était le secret de leur puissant succès. Quand les choses stagnaient et n'avançaient plus, ils luttaient dans la prière, jusqu'à ce que Dieu verse son Esprit sur les gens, et que les pécheurs se soient convertis.

Photo de Oswald J. Smith
Oswald J. Smith
Pasteur

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article